Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Les joueurs ivoiriens remercient l’AFI (FIFPro) et la CIE pour leur soutien

Services aux joueurs
Les footballeurs ivoiriens apprécient à sa juste valeur l'accompagnement de l'AFI et de la CIE (AFI )‎ (AFI )‎

Le mardi 05 mai 2020, grâce à la CIE, l’AFI soulageait les footballeurs. Au menu de l’action, des bons d’achat d’une valeur de 10 millions de F CFA. Un geste qui rappelait, si besoin en était, le lien très profond qui lie les deux structures. Principaux bénéficiaires de cette noble collaboration, les joueurs ont exprimé leur reconnaissance à la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), à l’occasion des 11 ans de l’AFI.

A la célébration des 11 ans de l’AFI (membre de la FIFPro), le 15 juin 2020, apparaissait en filigrane l’image de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité. Une évidence d’autant plus grande que cette entreprise citoyenne fait chemin avec l’association depuis 6 ans. Et cela à travers le "Challenge du meilleur joueur du mois de Ligue1."

Mais plus frais encore dans l’esprit des joueurs, principaux bénéficiaires de cette collaboration de raison, l’élan de solidarité exprimé à leur endroit en guise de riposte  contre  la crise à Coronavirus. C’est que le 05 mai dernier, l'AFI, en partenariat avec la CIE, a offert aux joueurs (de Ligue1 et Ligue2) des bons d’achat de vivres et de non vivres d’une valeur de  10 millions de F CFA. Un soutien d’une noblesse inouïe qui a fini de convaincre sur son engagement aux côtés des joueurs ivoiriens.

"Depuis un certain moment (janvier 2015), la CIE accompagne les footballeurs ivoiriens à travers l’AFI. Le dernier geste s’inscrit dans cette dynamique. Et c’est un plus, reconnaît Goua Mahan Marc du Sporting Club de Gagnoa. On n’a pas assez de mots pour manifester notre gratitude à leur endroit ». Mais un seul mot pour résumer cette reconnaissance: Merci. "Merci pour ce geste qui était le bienvenu, un geste salvateur, témoigne Oupoh Maxime, gardien de but international de SOL FC (Ligue1). On sait tous que la crise du coronavirus touche tout le monde, particulièrement les joueurs dont l’activité s’est arrêtée. La CIE et l’AFI ont permis aux joueurs d’avoir de quoi subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles respectives."

« Ce don était arrivé à un moment très difficile pour nous »

Abdoul Karim Cissé abonde dans le même sens. "La CIE n’est pas à son premier soutien à l’AFI et aux footballeurs ivoiriens en général. Ceci dit, nous sommes très reconnaissants vis-à-vis de la CIE et l’AFI parce que le don était arrivé à un moment très difficile pour nous. De plus, cet élan de solidarité a amené d’autres bonnes volontés à apporter leur part d’assistance aux joueurs face à la crise de Covid-19. On espère, sincèrement, que la CIE sera toujours aux  côtés de l’AFI pour le bien-être des footballeurs que nous sommes", souhaite le sociétaire de l’Asec Mimosas. Elu joueur du mois de mars 2015, le gardien international garde un souvenir intarissable de ce triomphe, marqué du sceau de l’excellence. "Ce trophée est inoubliable pour moi. C’est un souvenir positif dans la mesure où je suis le premier gardien à avoir figuré dans le palmarès du Challenge AFI-CIE du meilleur joueur du mois de Ligue1. C’est exceptionnel. Le trophée est gardé en bonne place dans mon salon."

Image bon d'achat
Une vue de la remise de  bons d'achat aux joueurs par l'AFI et la CIE.

« Une entreprise citoyenne…pour le bien-être des jeunes ivoiriens »

Adossée à l’excellence dans sa vision managériale, la CIE met un accent sur le social. "C’est une entreprise citoyenne ; elle a à cœur de procurer le bien-être aux jeunes ivoiriens que nous sommes", se félicite Gbané Mohamed de l’Africa Sports d’Abidjan avant de se joindre à ses collègues pour apprécier à sa juste valeur le don conjoint de l’AFI et la CIE. "C’est la preuve, dit-il, du lien très fort que l’AFI entretient avec son partenaire pour le bonheur des joueurs. Ce don est venu au bon moment, à un moment très difficile. Ça a pu soulager nos confrères, nos collègues joueurs. Ça nous a fait un grand bien. On l’a reçu avec beaucoup d’émotions ; ce n’était pas évident en cette période où les comptes se sont resserrés financièrement. En tout cas, ça a été un geste salvateur."

La réaction des joueurs est d’autant plus fondée qu’il fallait une structure de renom pour venir en aide aux joueurs.  La  CIE a, depuis 6 ans, endossé ce costume. Ainsi, en espérant qu’elle s’invite dans le courant de la Ligue2 aux côtés de l’AFI, pour stimuler l’excellence à ce palier,  Bilé George de l’EFYM allonge le chapelet de remerciements "à la CIE pour tout ce qu’elle a déjà fait  et pour tout ce qu’elle fera encore. Par exemple un clin d’œil à la Ligue2 pour récompenser soit le meilleur joueur soit le meilleur buteur du mois, ce serait une bonne chose."

En tout état cause, l'AFI et la CIE forment un joli duo dont les actions méritoires suscitent, logiquement, la reconnaissance des joueurs ivoiriens.

 

 

 

 

 

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher