Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

ÉTUDIER AMÉLIORE LES ATHLÈTES, SELON LES RECHERCHES

Santé

Le capitaine de la Juventus Giorgio Chiellini a déjà parlé de la façon dont étudier pour obtenir une maîtrise de commerce lui a permis de devenir un meilleur footballeur.

Aujourd'hui, les recherches soutiennent ce point de vue.

Les athlètes qui étudient dans l'optique d'une seconde carrière ont plus de chances de réussir leur carrière sportive, d'après les recherches d'un professeur de l'Université d'Abertay en Écosse.

David Lavellee a suivi 632 joueurs dans la Ligue de rugby nationale australienne pendant trois ans et a découvert que ceux qui préparaient activement leur transition de carrière étaient plus souvent sélectionnés pour les matchs, et avaient une carrière sportive plus longue.

« C'est la première étude dans le monde qui a effectivement prouvé ce lien, » a expliqué Lavallee.

L'année dernière, Chiellini a affirmé qu'avoir étudié pour une maîtrise pendant qu'il était à la Juventus lui avait permis d'être plus tranchant sur le terrain, et l'avait aidé à relâcher la pression avant de gros matchs de Serie A et de Champions League.

D'autres athlètes partagent cet avis. Iris Slappendel, la championne cycliste néerlandaise de 2014, dans la photo ci-dessus, a étudié pendant sa carrière de cycliste professionnelle dans le but d'obtenir une maîtrise de design afin de concevoir de l'équipement et des vêtements de cyclisme.

« Mes entraîneurs et mes formateurs m'ont toujours dit : Iris, arrête tout ce que tu fais à côté, concentre-toi sur le cyclisme, » a raconté Slappendel. « Mais je suis plutôt contente de procéder comme ça, à ma façon. Je suis vraiment convaincue que ça peut aussi donner de l'énergie supplémentaire. »

L'ancien gardien d'Aston Villa, Peter Enckelman, dans la photo ci-dessous, a expliqué qu'il faisait partie des nombreux footballeurs isolés dans une bulle pendant leur carrière.

image

« Il y a une espèce de mentalité de vestiaire, » a expliqué Enckelman, qui travaille maintenant pour DHL en Finlande. « De 17 à 36 ans, on ne pense pas au futur. »

« Mind the Gap » est une campagne cofinancée par le programme Erasmus+ de l'Union européenne dans le but d'encourager les footballeurs et autres athlètes à se préparer à la vie après le sport..

Le professeur Lavallee s'attend à ce que les clubs de football commencent à faire davantage pour encourager les joueurs à développer leurs intérêts en dehors du football, notamment pour les bénéfices sportifs qu'ils en retireront.

l y a une grande opportunité dans le football, » a affirmé Lavallee. « C'est le futur pour les 20 prochaines années, c'est là que les nouveaux gains de performance se verront dans le sport. Ce sera dans le bien-être et l'aide sociale. Et je ne pense pas que ce seront des gains marginaux. Je pense que ce sera bien plus que ça.  

image

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher