Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Seydou Doumbia: « Je suis resté professionnel jusqu’au dernier entraînement »

Juridique
Seydou Doumbia est sorti de son silence après son licenciement par le FC Sion. (DR)‎

Seydou Doumbia et son compatriote Kouassi Laglais ont subi, avec plusieurs joueurs  du FC Sion, les effets collatéraux de la crise sanitaire du coronavirus. A la suite de leur licenciement par le club helvétique, l’attaquant ivoirien a donné sa version des faits via sa page facebook. Il en ressort un abus manifeste de la part des dirigeants alors que l’ancien buteur du CSKA Moscou n’a jamais quitté sa ligne de conduite professionnelle.

D’entrée de jeu, l’international ivoirien a tenu à faire cette précision: « Je suis professionnel et je suis resté professionnel (et je le demeure toujours) jusqu’au dernier jour d’entraînement lorsque la décision de confinement a été prise ».

A l’inverse, les dirigeants sionistes n’ont laissé aucun choix aux joueurs dans la prise de mesures conjoncturelles relativement à leur contrat. En effet, raconte Doumbia, « le mardi 17 mars 2020 à 17 heures, nous joueurs recevons un courrier nous demandant d’accepter de signer ou de refuser de signer sans discussion une réduction drastique de notre rémunération sans aucune perspective d’aménagement »
seyd

En réaction à cette décision cavalière, les joueurs professionnels ont pris leurs responsabilités.  Ils se sont réunis en urgence à 19h. S’accordant au bout sur le fait de ne point accepter la mesure ni dans sa forme ni dans le fond du problème.

Le lendemain, Doumbia, comme bien de ses coéquipiers dont Kouassi Laglais, reçoit, par watsapp, un courrier nominatif précisant le choix à opérer sur sa rémunération. S’appuyant sur la décision prise par l’ensemble des joueurs professionnels, le champion d’Afrique 2015 refuse de répondre à cette note. C’est alors que la sanction tombe. Une demi-heure plus tard il lui est notifié, par le même canal, son licenciement. Son contrat jusqu’au 30 juin prochain.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1112025245796466&set=a.394245937574404&type=3&theater

Cette démarche des dirigeants peut-il se justifier ? Absolument pas. En tout cas, la sortie de l’Eléphant aux 30 piges Doumbia est là pour éclairer les supporters et sympathisants du FC SION qu’il n’y a eu, de la part de ses coéquipiers et lui,   aucun manque de considération ou tout autre argument, qui a conduit à cette situation. « Il n’y a eu aucun dialogue, aucune ne mesure d’accompagnement, rien de tout cela », insiste-il.

De toute évidence, cette affaire ne devrait pas rester sans conséquence. Elle fera, certainement, l’objet de jugement devant les juridictions compétentes. Et vu qu’ils sont restés professionnels jusqu’au bout, Seydou Doumbia et ses coéquipiers ont toutes les chances d’êtres réhabilités dans leurs droits.   

 

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher