Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Bédi Stéphane : « J’ai acquis de l’expérience hors de la Côte d’Ivoire »

Engagement social
Auteur d'un retour gagnant en Ligue1 ivoirienne, Bédi Guy Stéphane est passé renouveler son adhésion à l'AFI (AFI)‎

De retour en Ligue1 après des escales en Tunisie, Maroc et Afrique du Sud, Bédi Guy Stéphane n’a pas mis du temps à se rappeler au bon souvenir du public C’est un joueur en pleine confiance, qui s’est rendu dans le locaux le Lundi 28 octobre 2019, pour renouveler son adhésion. L'attaquant international en a profité pour inviter ses camarades footballeurs à suivre son exemple…

 

Pour votre retour en Ligue1, vous réalisez un début de saison canon. Que ressentez-vous ?

C'est un plaisir de retrouver le championnat ivoirien et de contribuer à l'évolution d'une équipe comme l'AFAD d'Abidjan. Mais, le chemin étant encore long, il faut surtout rester concentré pour la suite.

C'est face au Niger, dans le cadre des éliminatoires du CHAN 2020 que vous vous êtes signalé en marquant un but, malheureusement insuffisant pour la qualification. A titre personnel, on peut dire que vous vous êtes, tout de même, montré à la hauteur de la tâche, n’est-ce pas ?

Je ne raisonnerais pas ainsi. Tous les joueurs sélectionnés par l'entraineur, Maxime Gouaméné, avaient de la qualité et étaient en capacité de faire la différence. C’est clair que ça fait plaisir d'être sélectionné en même temps que les  autres. Malheureusement, je retiens la non-qualification des Eléphants.

bédi

"Il  ne faut pas attendre d'avoir des problèmes pour adhérer à l'AF"

Aviez-vous espéré pareille entame en revenant  au pays?

Je ne suis pas surpris. J'ai toujours cru en mes qualités.  D’ailleurs, je continue de travailler d'arrache-pied afin de donner le meilleur de moi-même sur le terrain.

Vous avez inscrit trois buts en trois matches, un ratio plus qu'intéressant. Cela vous donne-t-il des idées pour le soulier d’or en fin de saison, voire le Challenge du meilleur joueur du mois?

Certes, la performance individuelle compte. Mais, je suis plutôt porté par  le projet collectif  du club. C’est essentiel pour gagner des matches progressivement.

Parti de l'AFAD d'Abidjan pour l'extérieur, vous revenez à nouveau dans cette écurie. Pourquoi ce choix?

Je suis revenu parce que l'AFAD c'est la maison, le club qui m'a vu naitre, mon club formateur.

C'est l'adhésion qui vous pousse ce matin dans les locaux de l'AFI. Avez-vous un retour positif de l'association étant à l'extérieur?

l'AFI est très importante pour tous footballeurs professionnels. On ne s’en rend pas compte avant d’avoir un problème. C'est une fois face à des difficultés  qu’on mesure l'utilité de l'association. Ceci dit, il ne faudrait pas attendre d'avoir des problèmes pour venir adhérer. J'exhorte tous mes  collègues joueurs à faire confiance à l’AFI et à y adhérer massivement.

« J’ai décidé de suivre ma voie »

Pouvez-vous nous faire un bref résumé de votre périple exotique. N’avez-vous pas un peu de regrets en rentrant?

Je ne regrette pas d'avoir tenté l’aventure hors de la Côte d’Ivoire. Au contraire, mes passages dans les pays tels que  le Maroc, la Tunisie et l'Afrique du Sud m'ont permis de grandir, d'acquérir de l'expérience et de me relancer. D'où mon come-back en Côte d'Ivoire.

Est-ce que les exemples des joueurs comme Oussou Konan (ex-FC San-Pédro), Aristide Bancé (ex-Mimosas) vous ont motivé à faire ce recul?

Oui ce sont des exemples qui motivent. C'est toujours important de savoir que des grands joueurs reviennent au pays pour se relancer. Moi, j'ai décidé de suivre ma propre voie.

Quel est votre objectif avec l'AFAD d'Abidjan cette saison? Le titre de champion ou une place qualificative pour une compétition africaine ?

Le championnat ne fait que commencer (rire) ; nous sommes à la 4è journée. Notre souhait est d'enchainer les victoires et attendre la suite de la saison.

 

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher