Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Niangbo Anderson : « Le coach Kamara et moi avons échangé… »

Association des Footballeurs Ivoiriens – AFI
L'attaquant ivoirien de Wolfsberger AC réalise un très bon début de saison. (DR)‎

En prêt sans option à Wolfsberger AC, Gnangbo Anderson réalise un début de saison probant. Le buteur formé à l’OSA s’épanouit et espère aller plus haut encore. L’équipe nationale de Côte d’Ivoire reste bien dans le viseur de celui qui a connu le bonheur d’une consécration continentale avec les Eléphants cadets en 2013.

Pour aller plus loin, il ne manque pas l’occasion de se ressourcer auprès des siens, comme ce samedi 28 décembre à l’Ecole primaire publique (EPP) d’Abobo Habitat, à la faveur d’un match exhibition en hommage à Diomandé Mé Aboubacar, ancien de l’OSA,  décédé quelques mois plus tôt en Inde.

Après des oppositions pleines de qualité et d’émotions, l’attaquant de Wolfsberger AC est envahi par une foule de jeunes riverains. Tous veulent le toucher, lui adresser des mots. Tant bien que mal, il réussit à se soustraire de l’étau, pour évoquer avec nous, son actualité. Son capital but notamment :

En tant qu’attaquant, j’ai pour objectif de marquer des buts. Je  suis actuellement à 10 réalisations. C’est bon à prendre pour un début de saison.  Après, il faut rester concentré, donner le meilleur de soi-même pour aller toujours de l’avant

rappelle-t-il.  

C’est en 2017, soit quatre ans après le sacre à la CAN Cadets,  que le joueur de 20 ans atterrissait sur le vieux continent. L’attente semblait une éternité, au goût des observateurs,  d’autant que son coéquipier Franck Kessié et bien d’autres membres de cette génération de champions d’Afrique avaient déjà mis le cap sur l’Europe. Lui n’avait jamais douté.

J’avais confiance en moi. Grâce au travail, à la concentration et au sérieux, on finit par atteindre son objectif. Aujourd’hui, je ne me plains pas .


Niangbo Ander
Bien acclimaté au championnat autrichien, malgré la barrière de la langue, Niangbo Anderson (propriété de Salzburg)  en fait  un joli tremplin. Surtout qu’il a l’opportunité de disputer la League europa, une compétition de très haut niveau.


« Je vise très haut »


 Après l’Olympique Sport d’Abobo (OSA), l’AFAD d’Abidjan et aujourd’hui le championnat autrichien, il se verrait bien endosser, par la suite, les couleurs d’un club de premier plan. Car, soutient-il,

 tout joueur rêve d’évoluer dans les grands clubs et les plus grands championnats. Moi, je vise très haut. Par la grâce de Dieu et avec le travail, j’y arriverai

Des grands championnats qui offrent de meilleures conditions de travail. C’est à ce niveau que se situe la différence entre l’Europe et l’Afrique, selon le jeune attaquant.

Le football, dit-il,  est le même partout, mais ici en Côte d’Ivoire  voire en Afrique, nous manquons de moyens.

Autre objectif en coin de la tête du joueur de Sa, une place en équipe nationale de Côte d’Ivoire. Ayant passé entre les mains du sélectionneur national dans les catégories inférieures, la connexion devrait se faire très facilement. Les deux hommes sont en contact d’ailleurs.

On a échangé mais je ne dévoilerai pas ici, ce qu’on s’est dit. Après, c’est sûr que je pense à l’équipe nationale, ce qui est normal

Avec Niangbo Anderson, ce sera un atout offensif non négligeable, un soupçon de jeunesse en plus pour les Eléphants.

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher