Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Eléphants : Que vaut Patrice Beaumelle, le nouveau sélectionneur ?

Association des Footballeurs Ivoiriens – AFI
Patrice Beaumelle, nouveau sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire (DR)‎

Le Choix du Comité exécutif de la FIF s’est porté sur Patrice Beaumelle. Le Français de 41 ans est le nouveau sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. Mais que vaut l’homme qui va débuter sa mission fin mars et tenter de qualifier nécessairement le onze ivoirien à la CAN 2021, au Cameroun ? Portrait.

L’information a été rendue publique, ce mercredi, par Sidy Diallo, président sortant de la Fédération Ivoirienne de Football : Patrice Beaumelle va tenir,  pendant un an, le gouvernail du navire ivoire, après le récent limogeage de Kamara Ibrahim. A l’analyse,  le casting a accouché d’un nom et d’un visage bien connus des sportifs ivoiriens. Lieutenant attitré d’Hervé Renard pendant de longues années, Beaumelle était de la glorieuse épopée des Eléphants en Guinée Equatoriale (2015). Dans un rôle d’adjoint. Le technicien français revient à la charge, cette fois-ci,  avec un grade supérieur de sélectionneur. Dès lors, le poids de la mission est tout autre. Une mission qui démarre dès le 27 mars prochain et qui consiste à qualifier  au moins le onze ivoirien pour Cameroun 2021.

Mais que vaut Beaumelle? A-t-il le coffre de l’emploi ? Est-il l’homme de la situation ?
En tout cas, pour ce qui est de la connaissance du terrain, il peut se targuer d’être un habitué de la scène continentale. Ça commence en 2001 lors d’une visite touristique en Tunisie. A l’époque, il était déjà charmé par l’Afrique. « En revenant quelques années plus tard, cette fois-ci dans un projet professionnel, cela s’est confirmé, a-t-il raconté sur  « sans-filtre.fr ».  Je suis définitivement attaché à l’Afrique. Ce continent ne laisse personne indifférent. Dans les premiers rapports, les gens sont avenants et joyeux, et il n’y a généralement pas de chichi, « ça sort comme ça sort » comme on dit ici. »
En 2008 donc, il décroche  ce premier rôle de sélectionneur adjoint d'Hervé Renard sur le banc de la Zambie. Deux ans plus tard, en 2010, il suit son mentor en Angola. L’office est de courte durée en raison d’une élimination précoce (1 /4 de finale) des Palencas negras à leur CAN.
Patrice Beaumelle (à droite) a remporté la CAN 2015 aux côtés d'Hervé Renard
En 2012, l’ancien joueur de Nîmes a le mérite de goûter aux délices d’un sacre continental grâce à sa fidélité à Renard. Le duo d’entraîneurs français mène les Chipolopolo sur le trône africain au Gabon, face…à la Côte d’Ivoire. Quand Renard part, c’est lui qui prend les rênes de l’encadrement technique zambien. C’est sa première dans la peau du chef. De 2013 à 2014. Ses débuts sont sanctionnés par une défaite (0-2) contre le Brésil. Sous ses ordres, la Zambie fait bonne figure dans les éliminatoires du Mondial 2014 sans parvenir à se qualifier pour la phase finale. Remercié en août, Beaumelle rejoint Hervé Renard dans une nouvelle aventure… sur le banc des Eléphants. Et là, Bingo ! Deuxième Triomphe continental. S'en suit le bon passage au Maroc, marqué par une qualification à la Coupe du monde 2018...Rien que ça.

Ex-modeste joueur nîmois, Patrice Beaumelle, c’est une  somme d’expériences et de succès. Ajouté à cela la très bonne connaissance du vestiaire ivoirien. Des atouts qui, de l’avis de plusieurs observateurs, devraient aider le nouveau sélectionneur des Eléphants à mener à bien sa mission. Reste qu’il faudra attendre de le voir à l’œuvre lors de son baptême du feu, le 27 mars, pour avoir un aperçu de son empreinte tactique.

 

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher