Association des Footballeurs Ivoiriens
Adhérer

Coronavirus : Max Gradel se met volontairement en quarantaine et demande pardon

Association des Footballeurs Ivoiriens – AFI
« Je suis retourné à L'INJS pour être mis en quarantaine comme le souhaitent les autorités de notre pays » (DR)‎

Max Alain-Gradel a rejoint les locaux de l’INJS (Institut national de la Jeunesse et des Sports), en fin de semaine dernière, pour y subir le confinement en règle, tel que décidé par les autorités étatiques de Côte d’Ivoire.

Rentré de la France le lundi 16 mars au soir, Max Alain-Grandel avait regagné directement son domicile, alors que les mesures préventives exigeaient, entre autres, la mise en quarantaine de chaque passager en provenance des pays à fort risque de contamination au Covid-19. L’attitude du capitaine toulousain, combinée à celle de personnalités du monde politique, du showbiz ou de leurs proches parents avait fait grand bruit, notamment sur les réseaux sociaux.  

L’international ivoirien avait, depuis, gardé le silence. Samedi dernier, sa réaction, pour le moins solennelle, s’est traduite, par un acte de civisme en forme de rachat.

« Je suis retourné à L'INJS pour être mis en quarantaine comme le souhaitent les autorités de notre pays »,

a-t-il posté sur Instagram, justifiant que son refus au départ était juste pour voir sa famille. Une « famille qui se porte bien », au dire de l’international ivoirien.
 

"Je demande pardon"


Contacté, dimanche,  à ce sujet par l’Intelligent d’Abidjan, Habib Sanogo, Dg de l’institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), a confirmé les propos du champion d’Afrique 2015 :

On a reçu les derniers vols hier. Jusque-là nous n’avons pas reçu officiellement de consigne de confinement des gens. Toutefois Max Gradel qui était dans les premiers vols est venu hier nuit de lui-même pour se conformer aux mesures sanitaires. On attend que les agents sanitaires arrivent pour l’examiner puis voir s’il rentre ou reste."
 


En tout état de cause, Gradel montre par cet acte d’humilité que tous les citoyens sont égaux devant la loi.

Je demande pardon à la Nation Ivoirienne et à tous mes fans, car la maladie à CORONAVIRUS est une affaire de tous, a-t-il plaidé.

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher